Actus
International | 10.11.2011 - 11 h 16 | 2 COMMENTAIRES
Sexy et queer, Les Filles Affranchies font bouger les lesbiennes suisses
Publié par
filles-affranchies-re

En manque d’idées pour un week-end à l’étranger? Et si vous alliez à Lausanne? C’est la nouvelle ville lesbo-friendly selon Les Filles Affranchies, un collectif qui organise des soirées lesbiennes décalées.

Fini les clichés sur la Suisse! Lausanne c’est the new place to be. Vous êtes en train de hausser un sourcil? Pour convaincre les dubitatives, TÊTUE a rencontré Pauline (photo en bas), la chef de file des Filles Affranchies, un collectif qui a, par exemple, invité Austra et Men sur scène l’année dernière.

TÊTUE: Tu es la fondatrice des Filles Affranchies, raconte-nous un peu ce que c’est…
Tout ça a commencé en 2005 et depuis il y a eu pas mal de changements! Au début, on organisait des soirées et on éditait un fanzine. Ensuite on a fait énormément de sorties culturelles, plus de 200. On donnait rendez-vous à nos «followers» pour aller ensemble voir des pièces de théâtres, ou des films qui avaient un rapport avec le milieu lesbien ou les femmes.

On a aussi fait des trucs dingues, comme un défilé de mode lesbien, ou un marathon The L Word: toute la saison 2 en une nuit…sans avoir les droits! Maintenant on se consacre à notre soirée mensuelle, la «Kill your Idols».

Vous avez un très beau site internet (voir ici et visuel ci-contre)…
Notre site est primordial. Avant c’était une plateforme sociale avec un forum très actif, nous avions 17 000 visites par mois! Aujourd’hui il est plus modeste, mais j’ai quand même gardé les blogs de photos car c’est important de montrer la nouvelle image des lesbiennes. Le milieu change et je pense que ce site peut inciter les filles à prendre plus de liberté avec leur look et s’éloigner du sacro-saint baggy-marcel-tattoo tribal!

C’est ce qui t’a poussée à lancer Les Filles Affranchies?
Oui, je voulais proposer une alternative, un juste milieu entre les assoc’ que j’imaginais un peu «Alcooliques Anonymes» et la drague en boîte. Je voulais des rendez-vous entre lesbiennes, mais autour d’autre chose que notre sexualité.

L’autre raison c’est que, lorsque j’ai découvert que j’étais attirée par les filles, je ne savais pas vers qui me tourner. C’est pour cela que j’ai toujours insisté sur la visibilité. A chaque évènement je prends des photos que je publie sur le site. Aujourd’hui, ça paraît anodin mais en 2005 Facebook n’existait pas. Mettre sa photo sur internet, c’était politique. Donc, j’ai toujours mon appareil au poing pendant les soirées!

Vendredi soir, ce sera la 23e édition de la «Kill your Idols». Ça marche bien! A quoi ressemble une «Kill You Idols»?
C’est queer, donc mixte et chacun doit se sentir libre. Ça se passe au Romandie, la boîte associative et rock de Lausanne. Il y a toujours un truc innovant, un concept, ou un groupe émergeant, et pour ça, le Romandie a du flair! On prend des risques en présentant des groupes qui n’ont pas toujours fait leurs preuves.

On cible au maximum les groupes queer, et franchement, c’est facile. La plupart des sensations du moment le sont! C’est pas du communautarisme, c’est vrai! Regarde Austra: ils sont out and proud, et le concert était sublime.

Avec Men et Austra l’année dernière, la programmation est assez impressionnante… Lausanne c’est the new place to be?
Clairement! Lausanne, c’est une ville où ça bouge, et où on n’est pas prise de tête. En plus, il fait bon d’être homo à Lausanne, tu peux embrasser une fille, on se sent bien partout. Bon ce n’est pas le pays des Bisounours mais comparé à Paris, c’est plus facile. Alors venez faire un tour!

Photos: Les Filles Affranchies.
Photo de Pauline: Germinal Roaux.

Print This Post
 
LES réactions (2)
Sexy et queer, Les Filles Affranchies font bouger les lesbiennes suisses
  • Par ZeFlatteuz 10 nov 2011 - 14 H 58
    Avatar de ZeFlatteuz

    Wouoh super sexy « guitar fag ». Magnifique. Lausanne j’arrive!

     
  • Par Julia.Jo 11 nov 2011 - 19 H 07
    Avatar de Julia.Jo

    et les filles derrière le bar sont pas mal aussi, promis…

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.